Dans le livre "L’amour fort comme la mort", l’autobiographie du traducteur de la Bible: André Chouraqui, Éditions du rocher, 1998; André Chouraqui déclare en conclusion de livre, à la page 478:

«Je suis athée si Théos désigne le maîtres de l’Olympes, je ne crois pas en Dieu, si Dieu, comme son nom l’indique sans confusion, est Zeus. On doute de Zeus, ou de Théos, mais le pourrais-ton de Adonaï IHVH qui, par définition, est l'Être qui a été, qui est et qui sera, celui qui me fait être et m'habite? (...) Les grecs connaissent par la réflexion philosophique l'Être dont les Hébreux ont eu la révélation depuis le Sinaï. C'est cet Être que j'aime universellement et c'est lui que je retrouve et glorifie en tout.»


«Et l'Éternel dit à Moïse: "Ahayah asher Ahayah" (Je Serai qui Je Serai).

Et il ajouta: Voici ce que tu diras aux enfants d'Israël: "Ahayah" (Je Serai) m'a envoyé vers vous.» 

Exode 3,14


Alors, pour nommer la divinité d'Israël (dans les "proto-évangiles") j'ai choisi d'utiliser le nom: "Ahayah" (אהיה), plutôt que d'utiliser le nom issu de la mythologie et de la philosophie grecque: "Dieu" ou "Théos", équivalent étymologiquement à "Zeus" la divinité suprême du panthéon grec.

 

Et plutôt que qu'utiliser le mot "seigneur" j'ai choisi d'utiliser le mot "Maître" parce que le mot français "seigneur" vient du mot latin "senior" qui signifie "plus âgé". Le mot "seigneur" se prononce aujourd'hui "monsieur"; il s’agit de la contraction de l’adjectif possessif "mon" et du nom commun "sieur" (qui est lui-même une contraction de "seigneur"). "Monsieur" est donc une forme simplifiée de "monseigneur" par l’usage (il ne se prononce cependant plus comme il s’écrit car sa prononciation moderne est "me-sieu"). 

 

Tandis que le mot français "Maître" vient du mot latin "Magister"; qui veux dire: chef, commandant, gardien, berger, enseignant, précepteur, instructeur, entraîneur, conseiller, guide, mentor. 

 

Le substantif masculin "Kyrios" (également épelé "Kurios", en grec κύριος) désigne en grec classique «celui qui est maître de, celui qui a autorité»; c'est-à-dire le "Maître" (maître de maison, représentant légal, tuteur). Nouveau Vocabulaire Biblique (NVB) page 431. 


ἀνάστασις

 

Le verbe transitif grec "Anastasis" est le substantif du verbe "Anistèmi".

"Ana" (de nouveau) & "Istèmi" (faire se lever) "Anistèmi" = relever.  

Les verbes transitifs se conjuguent toujours avec "avoir" ou avec "être" (c'est aussi le cas de beaucoup de verbes intransitifs).

"Anastasis" se traduirait donc par "être relevé" ou par "relèvement"; ce mot sous entends d'être relevé par Ahayah.  

 

C’est bien cet enjeu central que met en évidence le théologien A. Gesché lorsqu’il s’arrête au terme grec "anastasis":

 

«Le vocable que nous traduisons en français par "résurrection" et par "ressusciter" est celui de "anastasis" pour le substantif et "anistanai" pour le verbe, tantôt traduit en latin par "resurrectio", "resurgere", tantôt par "suscitare", "suscitari". Le sens usuel de ces mots (prenons le verbe "anistanai") est à l’intransitif et au passif: être relevé; et à la forme active: celui de relever quelqu’un. Le terme évoque aussi l’idée de quelqu’un qui est à terre (tombé de lui-même ou abattu par un autre) et que l’on redresse dans son état initial, que l’on remet debout (on n’évoque pas ici le réveil du sommeil). Encore une fois, on sera sensible à l’impact métaphorique du mot et de l’usage qui en est fait pour suggérer le sens profond de la réalité en cause. On évoque Jésus re-levé (re-suscité) comme celui qui, abaissé et accablé par la mort et humilié (littéralement mis par terre: humi-liatus) sur la croix, est relevé et sauvé de cet abaissement, de cet accablement.»

 

A. Gesché, Dieu pour penser VI. Le Christ, Paris, Cerf, 2001, p. 141.


Abraham: אברהם

Aharon: אהרון

Aliazar: אליעזר

Aliyah: אלייה

Bar-Aba: בר־אבא

Bar-Nabyah: בר־נביה

Bar-Shaba: בר־שבא

Bar-Timyah: בר־טימיה

Bar-Talmyah: בר־תלמיה

Daud: דוד

Énam: אינאם

Gamlial: גמליאל

Ḥalphyah: חלפיה

Ḥanan: חנן

Hordos: הורדוס

Horodyah : הורודיה

Mariam: מרים

Marta: מרתא

Mattiyah: מתתיה

Moshéh: משה

Natanial: נתניאל

Niqdam: ניקדם

Shamaon: שמעון

Shaul: שאול

Shoshanah: שושנה

Tadyah: תדיה

Yaḥanan: יחנן

Yahaqob: יהעקוב

Yahshayah: יהשיה

Yeshaiyah: ישעיה

Yoḥanah: יוחנה

Yosaphyah: יוספיה

Yudah: יודה

Zabadyah: זבדיה

Zakaryah: זכריה

Zakyah: זכיה

אלמה - 2018       

sebastien-cote@live.ca